bando Islamophobie ou Laïcophobie ?

Laïcophobie

Nous considérons que les utilisateurs du terme « islamophobe » (repris à la suite de la révolution islamiste iranienne), sont en fait – le plus souvent – des « laïcophobes« , de vulgaires anti-laïques ! Toute religion (comme toute idée), peut être soumise à la discussion, à la critique, à la satire. C’est la simple application du principe de la liberté d’expression.

bando, Eté Pourri des Islamistes, août 2016 Nice - Syrie

bando, Eté Pourri des Islamistes, août 2016 Nice – Syrie


Baubérot


L’intégrisme républicain contre la laïcité, Baubérot Jean, éd. de l’Aube 6.06, 302 pp. 22 E,ISBN 2-7526-0278-2. [JB préfère sans doute l’anathème au débat ? Un spécialiste des abus de langage, déjà épinglé par J. Favret-Saada dans « la Concorde fait rage »],Multi-Mediathèques Laïq


Le voile, que cache-t-il ?  Baubérot Jean, Bouzar Dounia, Costa-Lascoux Jacqueline, Houziaux Alain, éd. de l’Atelier 9.07, 10 E


Tévanian


Le Racisme Républicain, Réflexions sur le modèle français d’intégration, Tévanian Pierre, postface de Bihr Alain, éd. l’Esprit frappeur n° 106, 1.02, 193 pp. 4,57 E, ISBN 2-84405-181-2.[Refuser les signes religieux à l’école, c’est être raciste (pour cet amateur d’amalgames) !]. Multi-Mediathèques Laïq


La République du mépris, les métamorphoses du racisme dans la France des années Sarkozy, Tévanian Pierre, éd. la découverte, 8.07, 118 pp. 10 E, ISBN 978-2-7071-5281-7.[4e de couverture : il prétend que « le féminisme, la laïcité (…) sont devenus (…) les métaphores d’un racisme qui ne dit pas son nom]. Multi-Mediathèques Laïq – P. Tévanian co-anime Les mots sont importants , il a également publié : Dictionnaire de la lepénisation des esprits (éd. l’Esprit frappeur), Le voile médiatique (éd. Raison d’agir), Les filles voilées parlent (éd. les Arènes).


bando Islamophobie ou Laïcophobie ?

bando Islamophobie ou Laïcophobie ?


« Laïcophobes » d’Aix-Marseille (13)


« Islamophobie » ou « Laïcophobie »?
14.11.17, PI – Laicité Midi (sur Mediapart) Vers la réintroduction du délit de blasphème ? Commentaire à  l’article : « L’islamophobie, des mosquées incendiées à la critique des religions » (Mediapart). Le titre même de l’article « L’islamphobie (1), des mosquées incendiées à la critique des religions » [mediapart.fr] est un déplorable amalgame. Ainsi, on assimile des actes criminels à la libre critique des idées, que sont les religions et-ou idéologies. Veut-on réintroduire l’interdiction du blasphème ? Critiquer, même très fermement, le PCF ou l’UMP ne pousse pas forcément à l’incendie de leurs locaux, que je sache ! MM. Vicent Geisser, Bruno Etienne, Raphaël Lioger et autres universitaires d’Aix-en-Provence « religiophiles », mélangent prise de position politique avec leur qualité universitaire pour mieux user de l’argument d’autorité (en bons mandarins culpabilisateurs), pour éviter le libre débat civique. M. Geisser traitait de « nationales-féministes » des laïques marseillaises (2) défendant la laïcité à l’école (autre amalgame de cette « radicalité » autoritaire).
Ces « religiophiles », athées ou croyants, sont en fait des « laïcophobes » comme l’a écrit l’un des anciens étudiants aixois de V. Geisser (3). Ils ne supportent ni la République, ni la critique des religions, et essaient de faire passer cette critique pour du racisme ! […] »

Raphaël Liogier


« Une laïcité « légitime », la France et ses religions d’État« , Lioger Raphaël, éd. Médicis-Entrelacs, 3.06, 200 pp. 14,50 E, ISBN 2-908606. Multi-Mediathèques Laïq – Raphaël Lioger, dédié « à Bruno Etienne, chercheur fulgurant mais surtout infatigable cherchant… » – 4e de couverture : « il dirige l’Observatoire du Religieux et le Master Religion & Société » ; « la Laïcité, c’est la schizophrénie au pouvoir, le double langage, les préjugés, les évidences d’une culture dominante qui n’a jamais à s’explique parce qu’à priori « universelle« .


Bruno Étienne

  • Les problèmes juridiques des minorités européennes du Maghreb, éd. CNRS 1968
  • Algérie, cultures et révolution, éd. le Seuil 1976
  • L’islamisme radical, éd. Hachette 1987
  • La France et l’islam, éd. Hachette 5.89, 321 pp. 118 F, ISBN 2-01-014409-0 Multi-Mediathèques Laïq
La France et l’islam (extraits)

p. 213, ‘‘Le voile qui protège la femme devient un rideau qui écarte la femme. Le port du voile par la femme musulmane est conçu – le texte coranique lui-meme le précise – comme le signe distinctif qui la désigne en tant que musulmane afin « qu’elle soit reconnue et qu’elle ne soit point offensée ». C’est bien ainsi que les militantes islamistes le portent comme valorisation, voire comme une réponse a la stimatisation, au fond comme une sorte d’étoile jaune à l’adresse de la société d’accueil. »
p. 218, « La société francaise est en effet très ambigüe : elle est à la fois catholique, grossièrement, laïque, parfois laïcarde, et méprise tous les autres cultes qu’elle assimile avec une facilité déconcertante à des sectes. »

p. 218, Bruno Etienne s’en prend aux « instituteurs, travailleurs sociaux, membres de la LICRA et des Droits de l’Homme, ou de la Ligue de l’Enseignement et des parents d’élèves, etc. »

Dans ce même livre, il traite de manière légère l’excision.


Médine, rappeur idenditaire 6.18

Médine, rappeur idenditaire 6.18


Autres pages sur la Laïcophobie…



création 2012  (reprise de Laiq.info, 31.1.14)

Une réflexion au sujet de « Laïcophobie »

Les commentaires sont fermés.

Laïcité. Culture. Social