bando Taureau Braconné, Camargue 1.08 © PhI

Taureau braconné en Camargue

Fait divers et d’hiver en Camargue, entre Arles et les Stes-Maries-de-la-mer (13), janvier 2008

Braconnage ? Les restes d’un taureau dépecé retrouvés en Camargue


bando Taureau Braconné, Camargue 1.08 © PhI

bando Taureau Braconné, Camargue 1.08 © PhI

Restes du taureau, 11 janvier 2008 # Coquelicot dans le vent de Camargue, 2013 © PhI, www.laicite.fr


Arles, 5.1.08. « Jeudi 3 janvier 2008, vers 9 h, des promeneurs ont découvert les restes d’un taureau de Camargue (« raco di biou »), au bas de la digue du petit Rhône, au niveau du chemin du Paty (VC 123, Camargue, commune d’Arles). La tête du taureau (avec une étiquette d’identification en métal) était reliée à sa peau, et on trouvait à proximité des sabots et les os des pattes enveloppés dans du papier marron. Cela semble être du braconnage. » Laiq.info – Laicite.fr – (ex-Laicite.biz)


« LE FAIT DIVERS. La morbide découverte de deux joggeurs au Paty de la Trinité. Un taureau dépecé retrouvé en bordure du Rhône ». « Braconnage ? Une chose est sûre : le taureau a été entièrement vidée de sa chair avant d’être abandonné. » [Christian Gravez, la Provence, éd. d’Arles, 8.1.18] photo, www.laicite.fr


Et le 11 janvier 2008, nous avons pu constaté que le taureau dépecé était toujours présent (contrairement à ce que pensait la gendarmerie, cf. la Provence du 8 janvier 2008). La Provence et la gendarmerie ont été de nouveau avertis.


Selon une source proche de l’enquête, le numéro de la boucle d’identification de l’animal indiquerait que celui-ci appartiendrait à un élevage de Languedoc-Roussillon… (A SUIVRE)


Autres images (plus gaies) de Camargue

bando 3 images de riz (13) Camargue (c) PhI

bando 3 images de riz (13) Camargue (c) PhI

Brins de Camargue… en images, en livres, etc. Riz, mer, etc.


Autre image de taureau (en Crau)

bando Voeux 2019 toros gris (13) en Crau © PhI

bando Voeux 2019 toros gris (13) en Crau © PhI

Les taureaux gris, de l’image de nos voeux, sont de « race à viande Morucha et appartiennent aux éleveurs Granier. La race vient de Salamanque [Espagne] » [merci pour l’info, à Julie Zaoui, chef d’agence de laProvence.com/arles]. Et, Wikipédia,  indique : « Un seul et unique élevage de cette race en dehors de la zone de Salamanca, se trouve dans le sud est de la France sur la commune de St-Martin-de-Crau 13 [près d’Arles], chez les frères Granier, environ 80 vaches de ventre et trois reproducteurs ». Le site de l’élevage, LesDelicesDeLaCrau.fr, détaille leurs productions en vente directe et en label bio.


création, 5.1.08