Trains supprimés : Communiqué de LAIQUES MIDI

Communiqué (LAIQUES Familles-UFAL, 12.8.05)

SNCF. Service public ou privé de service ?

Cet été la SNCF supprime des trains régionaux (TER) plusieurs fois par semaine, sans tenir compte des usagers qui vont travailler. Des suppressions annoncées soit un peu avant, soit cinq minutes avant ! Les usagers exigent le respect des horaires.

La SNCF limite ses moyens humains et matériels, et au moindre problème, ce sont les usagers qui trinquent. De plus, l’information toujours limitée, amplifie les mécontentements.

LAIQUES Familles-UFAL dénonce la situation faite aux usagers SNCF, qui prennent le train pour se rendre à leur travail. Solidaire des usagers (et des autres groupements de défense des usagers), elle demande à la SNCF le respect des horaires programmés avec la Région PACA.

D’un côté les pouvoirs publics affichent des objectifs d’augmentation des transports collectifs, et de limitation des camions après les accidents de tunnel.

D’un autre côté, on voit le transport ferroviaire voyageurs se dégrader, avec des arrêts supprimés, des trains temporairement supprimés, des retards fréquents, et d’éventuelles suppressions de trains inter-régions ;
côté Fret, la SNCF vient de supprimer son dépôt de containeurs d’Avignon et de couper l’accès au rail à deux entreprises arlésiennes (dont les papeteries Etienne).

Les voyageurs sont négligés et le fret est en voie d’abandon. C’est déjà plus de camions et plus d’autos, alors que l’on refuse aux frontières, et en Camargue, ces mêmes camions !

LAIQUES Familles-UFAL considère que la responsabilité de l’Etat est engagée.
Elle doit diriger l’entreprise publique SNCF comme un véritable service public,
pour le bien public des usagers et des citoyens.

Les réglementations européennes qui imposent la séparation des comptes des secteurs de la SNCF (fret, voyageurs, etc.) et la non-compensation d’un secteur pour l’autre doivent être changés pour une retour au service public de la Libération. Sinon les collectivités publiques payeront les déficits et les bénéfices seront privatisés !
Le service public, c’est le bien public.

Une réflexion au sujet de « Trains supprimés : Communiqué de LAIQUES MIDI »

Les commentaires sont fermés.