Secte contre Hôpital (13)

La « Scientologie » contre la psychiatrie

Marseille. Dérives Sectaires

Le centre Édouard Toulouse condamné par le Tribunal Administratif de Marseille. L’information aurait pu faire l’effet d’une bombe si le plaignant n’avait été la Commission des Citoyens pour lesDroits de l’Homme, obscure succursale de la Scientologie.

Depuis quelques années, cette organisation dit lutter contre les internements abusifs. Selon son président, Frédéric Grossman, l’organisation se bat pour « le respect de la loi dans les hôpitaux psychiatriques » et estime obtenir des résultats positifs sur ce point. En juin,c’est le centre spécialisé Edouard Toulouse qui a fait les frais de son acharnement.

« Ils ont demandé en 2001 à tous les établissements spécialisés de la région de leur fournir leurs autorisations préfectorales d’internement ainsi que leurs budgets depuis 1990. Face à cette demande abusive et au caractère sectaire de l’organisation, l’ensemble des hôpitaux a refusé de donner suite » explique Vincent Vioujas, directeur adjoint d’Édouard Toulouse. Tous les hôpitaux de la région risquent donc, à terme, d’être
condamnés par le Tribunal Administratif à fournir les documents demandés par l’organisation puisque les scientologues ont la loi pour eux.

Dans un récent article de La semaine juridique , Nathalie Rubio, maître de conférence à la faculté de droit d’Aix en Provence, expliquait que tous les recours en justice de la CCDH aboutiraient à la condamnation systématique des hôpitaux. Pour Vincent Vioujas, l’objectif de la CCDH est donc atteint. « Ils veulent perturber le fonctionnement des établissements psychiatriques ». Histoire dedémontrer sans doute que la scientologie s’occuperait mieux des malades que la faculté.

Paul Goiffon (article en ligne), 10.1.07, quotidien la Marseillaise PACA-LR

Laïcité Midi, www.laicite.biz.