bando Moustiers-Ste-Marie (04) étoile, faïence, animaux © PhI

Moustiers-Ste-Marie (04)

Une commune touristique des Alpes-de-Haute-Provence (sud-est de la France), avec un artisanat de la faïence, du tourisme, sur la route des gorges du Verdon, avec un immense lac…

« Moustiers-Sainte-Marie (Mostiers Santa Maria en provençal selon la norme classique et Moustié-Santo-Mario selon la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Blottie contre un escarpement rocheux, Moustiers est souvent comparée à une crèche avec son étoile suspendue dans le vide. La commune a obtenu le label officiel Villages et cités de caractère, elle fait partie du Parc Naturel Régional du Verdon et cotise à l’association Les Plus Beaux Villages de France. […] » Wikipédia, 3.11.18


bando Moustiers (04) 23.5.18 © PhI

bando Moustiers (04) 23.5.18 © PhI


Moustiers, site de la mairie.

Moustiers, Faïence, site de l’Office du Tourisme.

Histoire des Faïences, Académie de Moustiers.

Faïencerie, Ets Bondil.


bando Moustiers (04) 10.97 & 8.12 © PhI

bando Moustiers (04) 10.97 & 8.12 © PhI


« L’étoile de Moustiers, au-dessus du village. L’étoile de Moustiers est accrochée à une chaîne, tendue entre deux montagnes, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol. Selon la légende rapportée par Frédéric Mistral, il s’agit d’un ex-voto : le chevalier de Blacas, qui fut fait prisonnier en croisade par les Mamelouks à Damiette en 1249, fit la promesse de consacrer un monument à la Vierge s’il revenait un jour en son fief. Revenu sain et sauf, il a tenu sa promesse et a fait suspendre une étoile à seize branches, emblème de sa famille. Une autre légende raconte que deux amoureux du village, issus de deux familles ennemies qui leur interdisaient de s’aimer, se sont suicidés ici, et que les deux familles ont ensuite fait suspendre cette chaîne. On dit aussi qu’elle est due à un chevalier de Rhodes. Bref, personne n’en sait véritablement rien et il existe au total 17 versions sur l’origine de cette étoile. L’étoile est tombée au moins onze fois en tout. Une nouvelle, de 80 cm, avec une chaîne de 400 kg fut accrochée en 1882 et l’étoile que l’on peut admirer aujourd’hui n’est pas l’étoile originale mais celle reproduite en 1957 à la suite d’une chute. La chaîne actuelle, longue de 135 m, pèse environ 150 kg et l’étoile a un diamètre de 115 cm puis n’a maintenant que cinq branches. En 1995, l’étoile s’est décrochée et a été retrouvée au fond du ravin. Les habitants se sont cotisés et un mois après elle a été redorée et remise en place. […] » Wikipédia, 3.11.18

bando Moustiers-Ste-Marie (04) étoile, faïence, animaux © PhI

bando Moustiers-Ste-Marie (04) étoile, faïence, animaux © PhI


Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, « Ma Région Sud »


  • Etoiles, page de Laicite.fr / Laïcité Midi

 (…) quand les étoiles se ramassent dans un coin du ciel et observent le monde qui s’assoupit. » p. 65 – 7.10.12

« Une petite voix fend la muraille et me dit que le songe paralyse les étoiles du matin.  Je regarde le ciel et  je n’y vois qu’un trait blanc tracé par une main parfaite », p. 47 in « l’Enfant de sable« , Tahar Ben Jelloun, Points-Seuil n° P 7,  éd; du Seuil 7.85, 209 pp. ISBN 2-02-023818-7, 12.9.12

3 étoiles, bando (c) PhI

3 étoiles, bando (c) PhI


création, 3.11.18