Aix-en-Provence bas-reliefs 8.16 bando © PhI

Info Dernière, septembre 2016

Brèves infos et images collectées par nos correspondant.e.s

.

« Des députés français en voyage d’études au Vatican. Nicolas Senèze, à Rome, 27.9.16, la-Croix.com / Urbi & Orbi. Quatorze députés du groupe d’études de l’Assemblée nationale sur le Saint-Siège effectuent une visite de plusieurs jours au Vatican. À droite comme à gauche, on constate un intérêt renouvelé pour le pape François [Ci-dessous, le texte du député PS Castaner confirme « l’intérêt renouvelé pour le pape François » de la part d’élus et responsables politiques, « à droite comme à gauche » ].(…) » [envoyé par un catholique laïque et critique].

.

« Le riz a-t-il un grain ? France5.fr 25.9.16 Résumé. Sur la planète, un habitant sur deux consomme quotidiennement du riz. En France, le secteur pèse 375 millions d’euros. A l’état naturel, le riz est particulièrement nourrissant mais l’industrialisation du secteur aurait quelque peu changé la donne. Aujourd’hui, les principaux groupes riziers s’affrontent sur le terrain des grains à cuisson rapide. En 50 ans, le temps de préparation a été divisé par quatre. Mais que valent véritablement ces riz si performants ? Les grains n’ont en fait jamais cessé de subir de multiples transformations en particulier ceux du basmati. Cette variété traditionnelle est aujourd’hui le riz le plus vendu en France. Une analyse des marques leader du marché montre que les industriels ont peut-être renoncé à l’âme du basmati : son parfum. »

rizière de Camargue

  • « Rêve de Sculpture« , un blog montrant les travaux de sculpteurs/ses amateurs de Marseille et de sa périphérie (de avril 2014 à sept. 2016)

 

  • « La Compagnie des 3 D« , un blog de « créations et récréations familiales » dans l’hypercentre de Marseille. Photos et Vidéos, 2010.

 

« Ces Azuréens ont organisé un grand bain costumé pour protester contre l’arrêté anti-burkini » texte, photo et vidéo. 3.9.16 quotidien NiceMatin.com  » Une façon pacifique de tourner la polémique estivale en dérision, sans négliger le débat de fond. D’ailleurs, certains baigneurs alentours, ont vivement réagi à cette démonstration, considérée comme « une connerie, une pure provocation ». Une bonne sœur, un révolutionnaire au bonnet phrygien, un bagnard, un père Noël et même un préservatif rose ! Ils étaient une douzaine de baigneurs costumés, hommes et femmes confondus, à se jeter dans la grande bleue samedi matin vers 11h, sur la plage publique Macé à Cannes. (…) » [Sur le débat de fond : on peut dénoncer à la fois les arrêtés liberticides (qui font le jeu des ultra-religieux) et à la fois l’ordre moral ultra-religieux, comme l’écrit Xavier Garcia du PS 06 (HuffingtonPost.fr 25.8.16) : « Arrêtés « anti-burkini »: Refuser les dérives intégristes sans jouer le jeu des élus apprentis sorciers« ]

.
« Arrêtés « anti-burkini »: refuser les dérives intégristes sans jouer le jeu des élus apprentis sorciers » Xavier Garcia 1er sec. PS 06 – 26.8.16 Huffingtonpost.fr – « […] Il est des débats où on est sommé de choisir son camp, alors qu’on rejette les deux. Je n’ai aucune envie de défendre le port du burkini comme un droit fondamental, encore moins comme « un vêtement comme les autres » comme l’a qualifié Edwy Plenel. Le burkini est une de ces injonctions intégristes et obsessives à la pudeur des femmes (uniquement des femmes) qui, au nom de la liberté de conscience, empoisonne notre pacte social et crée sciemment et progressivement un rejet des musulmans dans leur ensemble.[…] Au nom de la défense des libertés et du refus de la stigmatisation, certains de mes camarades estiment qu’il est de notre devoir de ne pas condamner une pratique d’asservissement parce qu’elle est consentie. C’est un piège mortifère pour la gauche dans lequel nous tombons depuis trop longtemps pour ne pas réagir. Mais réagir, ce n’est pas soutenir des arrêtés pris dans la précipitation par volonté de faire le buzz après la polémique sur la privatisation d’un centre aquatique marseillais par une association de femmes musulmanes. Parmi les maires du département des Alpes-Maritimes qui ont interdit les tenues ostentatoires sur leurs plages, je pense qu’aucun n’a véritablement réfléchi aux conséquences une fois passé l’emballement médiatique. Les conséquences sont d’abord juridiques. Si le Tribunal administratif de Nice a par deux fois validé des arrêtés d’interdiction, on peut douter que le Conseil d’Etat tienne le même raisonnement.[…] D’autres conséquences prévisibles sont déjà à l’oeuvre. Ce n’est généralement pas fin août qu’on fait l’acquisition de tenues de bain mais il semble pourtant que les ventes de burkinis aient été dopées par les arrêtés. Sans surprise, c’est la logique de confrontation et de provocation qui l’emporte, celle-là même que les arrêtés prétendaient prévenir.[…] »

.

Ordre Moral & Auto-Censure. « Septembre en mer » : l’affiche qui fait parler. Alors que la manifestation annuelle de « Septembre en mer » a été lancée à Marseille, son affiche fait parler d’elle en raison… d’un bout de sein visible sur le personnage dessiné. Affiches, encarts et cartons d’invitation n’ont pas eu le même modèle. Le dessin date de 1928, et l’époque ne semblait pas choquée par ce bout de sein… Presque 90 ans après, il fait le buzz sur les réseaux sociaux. Choisi pour l’affiche de la manifestation marseillaise « Septembre en mer« , ce petit personnage dessiné a gêné certaines personnes de la gente masculine… Après une tentative pour y remédier, la directrice de l’Office de la Mer a décidé de conserver ce « visuel qui porte l’esprit de liberté de la femme ». » France3-regions.francetvinfo.fr 4.9.16, Ghislaine Milliet. [Sourire. On pourrait reprocher à cette affiche, à la fois, d’être trop habillée pour le bain (vêtement très couvrant de l’époque), et à la fois d’être trop dévêtue, car un sein apparaît !]

Campagne de financement pour soutenir Djemila Benhabib. Le 26 septembre 2016 s’ouvre à Montréal le procès de l’écrivaine, militante et journaliste Djemila Benhabib poursuivie pour diffamation par un établissement scolaire privé portant le nom d’Écoles musulmanes de Montréal (EMMS). Cette institution qui offre des services au niveau du préscolaire, du primaire et du secondaire et où les élèves sont voilées à partir de la 3ème année (9 ans), est subventionnée par le gouvernement du Québec à hauteur de 400 000 $ par année. (Pour prendre connaissance de la poursuite, se référer au site Internet : http://djemilabenhabib.com)
En brandissant le spectre du harcèlement judiciaire à l’endroit de l’auteure du célèbre pamphlet Ma vie à contre Coran, la lauréate du Prix international de la laïcité 2012, du Prix humaniste du Québec 2014 et du Prix de la liberté d’expression 2016, l’objectif est clair : museler une intellectuelle lucide et mettre à genoux une infatigable militante féministe et laïque qui ne cesse de nous alerter sur les stratégies d’entrisme de l’islam politique et d’en dénoncer les ambitions hégémoniques.
Ce procès n’est pas un fait divers. C’est une affaire politique qui par sa nature interpelle tous les démocrates épris de liberté. En réaction à cette grave tentative d’intimidation, plusieurs personnalités et associations ont décidé d’exprimer leur solidarité à Djemila Benhabib en organisant une campagne de financement pour l’aider à défrayer les coûts juridiques occasionnés par cette procédure vexatoire. Au regard des moyens financiers dont bénéficient les Écoles musulmanes de Montréal (EMMS), nous vous invitons à contribuer largement au fonds de soutien pour la défense de Djemila Benhabib. JeSoutiensDjemila, BP 30138, 93204 Saint-Denis, France. Attention ! Le chèque doit être libellé à l’ordre de l’Association A.M.E.L (Association pour la Mixité, l’Egalité et la Laïcité). Merci de votre solidarité et merci de diffuser très largement dans vos réseaux ! Le Comité de soutien de Djemila Benhabib [info, Comité Laïcité République]

.

« Comment j’ai sauvé mes enfants », une mère dans la tourmente djihadiste. Caroline Tancrède, PleineVie.fr 6.1.16, Rencontre avec Nadia Remadna, fondatrice de la Brigade des mères à Sevran en Seine-Saint-Denis et auteur d’un livre cinglant qui rappelle l’urgence à refaire des banlieues, un vrai lieu de vie citoyen et laïque. Invitée ce soir du Grand Journal de Canal + à 19 h 30… »

.

« Qu’est devenu Amine El Kahtmi, le résistant de la laïcité ? Caroline Tancrède, PleineVie.fr 24.2.16. Victime d’insultes et de menaces sur Twitter il y a tout juste un mois pour avoir osé défendre la laïcité, le jeune élu d’Avignon revient sur cet épisode… »

.

« Une femme comme symbole. L’idée et la présence d’une allégorie féminine prennent également peu à peu corps  au sein de la Franc-maçonnerie française pendant le deuxième tiers du XIXe siècle. Elle trouvera sa maturité comme figure mariannique et sa place, plus tard, sur les parvis ou dans les temples. Passé le Premier Empire, ce type de figure évolue sur divers traits. Une Minerve tenant  l’équerre et le compas dont le casque évoque le bonnet phrygien ou diverses représentations de la Liberté (guidant le peuple), comme celle peinte par Delacroix en 1830 ou la représentation de David d’Angers de 1839 (« Liberté, liberté chérie, combats avec tes défenseurs ») esquissent les traits d’une femme du peuple combattante, coiffée du symbolique bonnet rouge. 1848 achèvera de fixer cette figure, qui arbore souvent des signes communs à la Maçonnerie et à la République – mains fraternelles, niveau de l’égalité – et de lui donner son nom de Marianne, venu lui aussi de la Révolution. Les représentations de la Maçonnerie et de la République viennent rapidement se superposer, se conjoindre et réapparaîtrons, vivaces, sous la IIIe République. » [Histoire illustrée du rite français » p. 93, Ludovic Marcos, éd. Dervy 2012, 192 pp. couleur, 28 €, ISBN 978-2-8445494-4-0]

.

Aix-en-Provence bas-reliefs 8.16 bando © PhI

Aix-en-Provence bas-reliefs 8.16 bando © PhI

  • Une Vierge niche sur la façade de la sous-préfecture d’Aix-en-Provence (13)… Promenade dans des rues, en parallèle de la Rotonde et du cours Mirabeau. Des sculptures ou moulages, insérés en dessus des portes de cette vieille ville, que certain.e.s appellent des bas-reliefs, et d’autres des cartouches . 18.8.16 © PhI

.

création, 1.9.16