bando Expos Femmes d'Arles + Rurales 3.17

Info Dernière, mars 2017

Info Dernière, mars 2017

Expos Débat Femmes 8 mars 12.2.17 laProvence

Expos Débat Femmes 8 mars 12.2.17 laProvence


  • La Laïcité (en)Chantée. Autour de la Laïcité (liberté de conscience, liberté de pensée, censure, anti-cléricalisme, contestation de la religion…), des chansons et des musiques

« Une conférence pour faire rimer liberté et laïcité [Vinon-sur-Verdon]« , au collège Yves Montand de Vinon, avec une Expo Laïcité de l’UFAL, 20.3.17 LaProvence.com



« Qu’est-ce que la Laïcité ?«  interventions scolaires dans les académies de Aix-Marseille, de Montpellier et de Nice…

Interventions Scolaires Laïcité PACA-Midi, UFAL-Laïcité l'Observatoire

Interventions Scolaires Laïcité PACA-Midi, UFAL-Laïcité l’Observatoire


  • LIRE à Beaucaire (30). Une Maison de la Presse (près de la mairie), avec donc, de la presse, mais aussi des livres (régionalisme, actualité, livres de poche,livres scolaires et éducatifs, etc.) – 18, rue de l’Hôtel de Ville 30300 Beaucaire, tél. 04 66 59 65 68

« Jetez votre ordinateur pour sauver la démocratie, assure un pirate informatique. 3.3.17 Liberation.fr / AFP. Les autorités néerlandaises ont abandonné le système informatique employé depuis 2009 pour retourner vers un comptage à la main des bulletins lors des élections législatives du 15 mars.. », Dans une époque où tout est interconnecté avec des ordinateurs ultra-rapides et ultra-complexes, le papier et le crayon sont l’unique solution pour protéger l’intégrité des résultats électoraux, assure Sijmen Ruwhof, un pirate éthique, expert en sécurité informatique. C’est désormais aussi l’avis des autorités néerlandaises, qui, après un rapport de M. Ruwhof, ont annoncé l’abandon du système informatique employé depuis 2009 pour retourner vers un comptage à la main des bulletins lors des élections législatives du 15 mars, considérées comme un baromètre de l’extrême droite en Europe.(…) »


Deux EXPOS "Femmes d'Arles" + "Rurales" 3.17 FS + UFAL

Deux EXPOS « Femmes d’Arles » + « Rurales » 3.17 FS + UFAL

Femmes Solidaires d'Arles (13) laProvence 17.2.17

Femmes Solidaires d’Arles (13) laProvence 17.2.17


La laïcité dans la Fonction publique hospitalière ; capsule vidéo pédagogique.


« Brisons le stéréotype de la femme musulmane au Québec. 9.3.17. http://quebec.HuffingtonPost.ca – Nous souhaitons à toutes les femmes québécoises de demeurer audacieuses et animées par une volonté ardente d’agir ensemble pour défendre la cause féminine et notre liberté. Agir ensemble nous transforme en un être politique actif, capable d’ouvrir la voie à une société libre des préjugés et des cadres culturelles figés. (…) » Mounia Aït Kabboura. Philosophe de formation, responsable de projet de recherche à la Chaire UNESCO-UQAM (FPJD) ; Nadia El-Mabrouk Headshot. Professeure à l’Université de Montréal, membre de PDF Québec et de l’Association québécoise des Nord-Africains pour la laïcité (…) »


Dominique Vidal critique #Mélenchon : « laïcard », « anti-musulman »…   20.3.17 Blogs.Mediapart.fr « On savait le candidat très laïcard(1), au sens où il s’adapte au consensus antireligieux – en fait surtout antimusulman – qui s’est progressivement imposé dans le pays depuis une quinzaine d’années. Ses déclarations contre les « prières de rue » en rappellent notamment d’autres. Mais il a sans doute franchi une ligne jaune décisive en jugeant « absolument légitime » le refus, évidemment électoraliste, de Marine #LePen, en visite à Beyrouth, de porter le voile pour rencontrer – à sa demande ! – le grand mufti du #Liban. Et il en a profité pour concurrencer #Caroline_Fourest : le #voile, assura-t-il tout en nuance, est « un signe de soumission ». » #LeMondeDiplomatique #laïcité #droits_des_femmes #LeMondeDiplomatique #islamo_gauchisme  – (1) Pour mémoire, « laïcard » serait un terme, créé par le très réactionnaire Roumanille, pour disqualifier ses adversaires laïques qui s’opposaient au cléricalisme catholique ; et, pour ce félibre, de St-Rémy (13), employait l’anathème « enterre-chiens » pour caractériser les enterrements civils…


Femmes d'Arles + Rurales 3.17

Femmes d’Arles + Rurales 3.17


« Le Coran – la parole de Dieu révélée au Prophète – échappe-t-il à tout contexte historique ?« ,  France Culture.fr / « Questions d’islam » par Ghaleb Bencheikh, Faouzia Charfi, 19.3.17. La physicienne Faouzia Farida Charfi se pose des questions fondamentales à propos du fait islamique : le Coran – la parole de Dieu révélée au Prophète – échappe-t-il à tout contexte historique ? Pourquoi les hadiths ont-ils pris le pas sur la Révélation ? Et comment justifier qu’avec la charia ils constituent trop souvent l’essentiel du référentiel islamique ? (…) », auteure de « Sacrées questions. Pour un islam d’aujourd’hui« , éd. Odile Jacob 2017.


« La Nuit spéciale – Symboles en politique : Petite mythologie par Chloé Leprince. « Marianne, elle a le sein nu, elle n’est pas voilée parce qu’elle est libre ! ». Vous souvenez-vous de la polémique qui avait suivi cette saillie de Manuel Valls – alors Premier ministre ? Une ode à la Madone de notre catéchisme républicain un rien hâtive puisqu’elle omettait que c’est avant tout parce qu’elle est allégorie que Marianne est si souvent représentée poitrine nue et triomphante, mais un signe de plus que les symboles républicains restent vivaces dans notre imaginaire… comme dans le discours politique. Cette nouvelle Nuit spéciale politique, quatrième rendez-vous mensuel jusqu’à l’élection présidentielle, s’articule précisément autour de ces symboles républicains qui continuent d’étayer nos représentations politiques, citoyennes ou civiques. Histoire de la Marseillaise, de Marianne, ou encore signification du bleu blanc rouge et rapport au drapeau sont autant d’éléments de patrimoine éclairés par les archives sélectionnées à l’occasion de cette Nuit ponctuée par l’interview contemporaine du plasticien Claude Lévêque. 27.02.2017. Marseillaise, Marianne, Bleu blanc rouge… Nuit spéciale « Symboles en politique » (…) »


Islamo-Gauchisme Récupérateur

  • « Ikhwan Info est allé à la “Marche pour la Justice et la Dignité« . 19.3.17, www.ikhwan.whoswho, Le 19 mars 2017 a lieu la Marche pour la « Justice et la Dignité » à Paris, entre Nation et République. L’appel pour la Marche est publié sur Médiapart, et relayé notamment sur le site internet, page Facebook et compte Twitter des Indigènes de la République, du NPA, de Tariq Ramadan, d’Ensemble ! du Front de Gauche ou encore de Rokhaya Diallo. »

  • « Violences policières : quelques heurts lors de la marche « pour la justice et la dignité » à Paris. C’est la deuxième fois que cette marche, qui vise à dénoncer les violences policières, est organisée dans la capitale, à l’initiative des familles de victimes.  Ils défilent pour dénoncer les violences policières. Une « marche pour la justice et la dignité » est organisée à Paris, dimanche 19 mars (…). Du footballeur Lilian Thuram au rappeur Youssoupha, en passant par l’islamologue controversé Tariq Ramadan : de nombreux participants et collectifs très divers ont répondu à l’appel, diffusé sur Mediapart dès le 20 décembre 2016. La Ligue des droits de l’Homme, les syndicats CGT et FSU, ainsi que le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples appellent aussi à manifester, mais n’ont pas signé le texte initial. Tout comme une dizaine d’associations (Attac, Droit au Logement, Unef…) qui seront présentes pour soutenir les familles et demander la régularisation des sans-papiers. On dénombrait quelques milliers de manifestants dimanche après-midi.(…) » 19.3.17, FranceTvInfo.fr « 


  • La marche pour la justice et la dignité divise les quartiers populaires. A l’initiative d’une douzaine de familles de victimes de violences policières, ce rassemblement appelle à manifester, contre le racisme et l’impunité des forces de l’ordre. 19.3.17, LeMonde.fr. Elle rêvait d’unité, elle récolte la division. La Marche pour la justice et la dignité, dimanche 19 mars à Paris, déroute les quartiers populaires. Lancé en décembre 2016 à l’initiative d’une douzaine de familles de victimes de violences policières, ce rassemblement appelle à manifester, contre celles-ci, contre le racisme, l’impunité des forces de l’ordre et l’état d’urgence, entre autres. Et, plus généralement, contre la répression de l’Etat. Signé par des dizaines de collectifs, d’associations et de militants, l’appel, parfois décliné sous d’autres formes du fait de divergences sur certains termes et thèmes, a également été rejoint par des syndicats (SUD-Solidaires, FSU…), quelques partis de la gauche de la gauche (PCF, Front de gauche, NPA, PG) ou encore le Parti des indigènes de la République (PIR). Une longue liste de signataires qui fâche certains acteurs de terrain des banlieues, qui se sentent dépossédés de leur combat. Et de leur voix. Baptisée Marche de la dignité et contre le racisme, la première édition, en 2015, avait été lancée par un collectif d’une soixantaine de femmes souhaitant parler au nom de toutes les « minorités racialisées » et populations des quartiers stigmatisées, tout en revendiquant leur indépendance à l’égard des partis politiques de gauche et des syndicats. Une manifestation aux relents « anti-Blancs » avaient, à l’époque, jugé ses détracteurs. « Un véritable processus d’exclusion avait été mis en place, se souvient Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme, qui a amendé avec le MRAP, la CGT et FSU l’appel à manifester. Mais en deux ans, les choses ont beaucoup évolué. » (…) »

  • « Marche de la Dignité : Appel, signataires et soutiens. 26.1.15 marchedeladignitetcontreleracisme  –  Avec le soutien d’Angela Davis. En octobre 2005, les jeunes vies de deux Clichois étaient fauchées en Seine-Saint-Denis – une tragédie mettant en cause des fonctionnaires de police. Depuis, la stratégie de l’État français, loin de chercher à châtier les coupables, consiste uniquement à fuir ses responsabilités. Comme il l’a fait dans des dizaines de crimes policiers depuis des décennies. »


Dictionnaire public très complet : CNRTL.fr. « Créé en 2005 par le CNRS, le CNRTL [Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales] fédère au sein d’un portail unique, un ensemble de ressources linguistiques informatisées et d’outils de traitement de la langue. Le CNRTL intègre le recensement, la documentation (métadonnées), la normalisation, l’archivage, l’enrichissement et la diffusion des ressources (…) ». Voici le lien direct vers les recherches, taper un mot dans « entrer une forme », www.cnrtl.fr/definition/ puis cliquer sur « Chercher »… Exemple sur le terme « RURAL« .

« Des randonneurs dénoncent la multiplication des croix religieuses sur les sommets catalans6.3.17, Sébastien Berriot, France Bleu Roussillon et France Bleu. Depuis quelques années, les croix catholiques ont tendance à fleurir sur les sommets des montagnes dans les Pyrénées-Orientales. Certains randonneurs dénoncent ce phénomène et demandent aux autorités de faire respecter le principe de laïcité, notamment au Carlit, point culminant du département. Est-il normal d’ériger des croix religieuses sur les sommets des montagnes dans les Pyrénées-Orientales? Il y a bien la croix du Canigou qui fait partie de l’histoire et que personne ne conteste, mais depuis quelques années, les randonneurs constatent que de nouvelles croix apparaissent sur les sommets. Certaines sont discrètes, d’autres beaucoup moins. Ce phénomène est dénoncé, au nom de la laïcité, par certains randonneurs, comme le journaliste et photographe catalan Georges Bartoli. Ce dernier a adressé un courrier au préfet du département pour lui demander des explications. (…) » »


« Chérie, je vais à Charlie« , Wolinski Maryse, éd. Seuil 11.16, coll. Points / LeCerclePoints.com, 137 pp. 6,20 €. ISBN 978 2 75 78 6471 5, « « Chérie, je vais à Charlie » : tels sont les derniers mots que Georges m’a lancés, en ce matin du 7 janvier. Trois heures plus tard, l’attentat fera douze morts. Parmi eux, Georges, frappé par quatre balles de Kalachnikov. Quarante-sept années de vie commune fracassées. J’oscille entre insomnies et cauchemars, sidération et déni, enfermement et colère, obsédée par cette question : comment une scène de guerre a-t-elle pu se produire, en France, dans les locaux d’un journal satirique ? Puisant ma force dans le chagrin, j’ai cherché à comprendre, à travers le récit de cette journée du 7 janvier 2015 et de ses suites, où se trouvaient les failles. De cette quête, je suis sortie anéantie. Désormais, je suis celle qui va. M. W. – Maryse Wolinski est journaliste et écrivain. Elle est l’auteur de plusieurs récits et romans dont Georges, si tu savais (Seuil, 2011) et La Passion d’Edith S. (Seuil, 2014) »


Rurales, Femmes d'Arles 3.17 Expos Débat

Rurales, Femmes d’Arles 3.17 Expos Débat


Le Panier de St-Pierre, vente de légumes et oeufs bio, (04 St-Martin-de-Bromes ; près d’Allemagne-en-Provence) tél. 06 82 73 67 01


« Bernard Reynès pose la question de la laïcité lors des sorties scolaires« . Philippe Chauché et Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse mardi 31 janvier 2017, Bernard Reynès, le député-maire Les Républicains de Châteaurenard (13), demande l’application de la loi de 1905 et de la laïcité à l’école et dans les sorties scolaires. Les mamans voilées peuvent-elles accompagner les enfants lors des sorties scolaires ? Le député-maire de Châteaurenard alerte le gouvernement sur une situation qui touche sa commune.Des mamans voilées ont saisi le CCIF, le Collectif contre l’islamophobie en France, qui affirme que l’inspection d’académie a levé « la discrimination dont elles étaient victimes ». Elles peuvent donc accompagner leurs enfants en gardant leur voile. Bernard Reynès s’oppose au port du voile lors de sorties scolaires et ne veut pas de cette « brèche dans laquelle peut s’engouffrer toute forme insidieuse de radicalisme religieux ». (Maître Sefen Guez Guez, l’avocat du CCIF, lui répond – son). Bernard Reynès a saisi ce mardi après-midi à l’Assemblée nationale Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale. »


Voir aussi les positions (non unanimes) des associations de Chateaurenard : LDH, FCPE, Amicale Laïque ; et de l’Académie… En attendant, les sorties scolaires seraient supprimées selon un associatif du canton. 3.17


« Laïcité lors des sorties scolaires : Le Député-Maire de Châteaurenard (13) Bernard Reynès dénonce l’imposture des Lois de la République« . 31.1.17 MediaCam13.frCa suffit ! Déclaration de Bernard Reynès, le 27 janvier dernier, après avoir été informé que le Comité Contre l’Islamophobie en France ( CCIF) aurait imposé à une école de Châteaurenard, dont il est le Maire, la présence de mamans voilées pour les sorties dites pédagogiques. Le Député-Maire a aussitôt sorti sa plume pour exprimer son mécontentement auprès de la Ministre de l’Education Nationale Najat Valaud-Belkacem. Ce mercredi 31 janvier 2017, Bernard Reynès intervenait dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale interpellant la Ministre de tutelle qui formulait une réponse évasive. Retrouvez ci-dessous, les interventions du Député Bernard Reynès. »


« Aix-en-Provence.   La justice suspend «la charte pour la laïcité» imposée par la mairie. JUSTICE La maire souhaite imposer ce texte à toutes les associations subventionnées… 18.10.16, 20 mn. Saisi en référé par la Ligue des droits de l’homme, le tribunal administratif de Marseille a suspendu l’application de cette charte jusqu’à l’examen au fond, estimant qu’il existait « un doute sérieux quant à la légalité de la décision ». « En subordonnant la recevabilité des demandes de subventions des associations à l’adhésion à la charte » la municipalité « a violé le principe constitutionnel de liberté d’association », avait plaidé la LDH. Car la charte impose ainsi aux associations « une obligation de neutralité » qui « ne pèse que sur les services publics », avait-t-elle ajouté. La municipalité a fait valoir de son côté que la charte n’avait pour but que « d’encadrer les conditions d’attribution des subventions ». Une charte qui existe déjà au niveau régional. Le 18 juillet 2016, la municipalité d’Aix-en-Provence dirigée par Maryse Joissains (Les Républicains), avait adopté une « charte du respect des valeurs de la République, de la laïcité et la citoyenneté et de la neutralité » que devaient obligatoirement signer les associations pour recevoir des subventions. En avril, la nouvelle majorité LR du conseil régional Paca, dirigé par Christian Estrosi avait adopté une mesure similaire dans le cadre du règlement budgétaire et financier. Elle oblige les associations qui déposent des demandes de subventions à signer une charte de respect des valeurs de la République. Le versement des subventions étant subordonné à la signature de cette charte. (…) »


Conjugaison LeMonde.fr, http://conjugaison.lemonde.fr/ (voir aussi Nouvel Obs, Conjugaison La-conjugaison.fr, http://la-conjugaison.nouvelobs.com/)


création, 1.3.17