bando Jacques Higelin 1989-1992 © PhI Laicite.fr

Jacques Higelin

Autour de Jacques Higelin, chanteur, musicien, acteur, quelques photos et textes, émissions de radio…

TSF


Jacques Higelin, Auteur-compositeur-interprète et comédien français (1940-2018) ». Quatre émissions sur FranceCulture.fr – 

 


« Jacques Higelin, feuilleton radiophonique, 8.7.18 FranceInter.fr – Les médias francophones publics vous emmène à la (re)découverte du grand chanteur français en neuf épisodes ».


Media


bando J. Higelin, fou volant 6.92 Aquo d'Aqui © PhI

bando J. Higelin, fou volant 6.92 Aquo d’Aqui © PhI


Autura. Airs & Montagne

Higelin, le « fou volant » s’en va-t-en rêve

… Anem, zou !


 [Aquo d’Aqui n° 67, juin 1992] « Tombé du ciel, à travers les nuages, quel heureux présage… », ainsi commence la chanson qui donne son titre à l’avant-dernier album de Jacques Higelin. Tout un programme… qu’il réalise en mai 1989 en effectuant un retour dans les Alpes du sud pour participer à un télé-film. 53 minutes [pour] un portrait de l’artiste (co-produit par la SEPT [Arte], Printemps Images et Kangouroo), plusieurs fois diffusé sur A2 [Antenne 2, aujourd’hui France 2] la SEPT [devenue Arte]. « Higelin s’en va-t-en rêve » retrace ses chansons tout en images « fictionnées » nous entrainant dans son univers aux mille facettes. Ce document, traité en suggestion, nous entraine par des images réelles ou oniriques dans cinq espaces : les univers de l’air et du vol (Hautes-Alpes), d’un village abandonné (Corse), de la promenade dans les rues de Paris, des Abesses au Parc Montsouris, [ainsi que] le cirque et les concerts.Un film que l’on feuillette comme un livre d’images.


Lécher le flanc des montagnes. Double retour dans les Alpes du sud, pour le chanteur-poète, qui a vécu, en début de carrière, dans une communauté marginale, à Noyers-sur-Jabron (près de Sisteron, 04), et, donne son plus haut concert européen à Briançon [05], début 1989. Une ville qu’il rejoint en « cabotage » dans un petit avion. Enjôlé par ces montagnes, il décide d’y retourner, « si l’on filme quelque chose, allons faire ce que j’aime tant… ». St-Crépin-Briançon l’accueille pour ses vols en planeur. Et, Tallard-Gap voit son premier saut [accompagné] en parachute, sa « tombée du ciel » réelle (contrairement à la couverture de son disque portant ce titre). Un enregistrement qui ne mis que deux semaines pour rejoindre le Top 30 et devenir disque d’or. Le « fou rêvant » fantasme sur toutes les formes de vol, en montagne particulièrement. « Follow the line » premier titre de la même galette de vinyl débute avec un bruit d’hélicoptère qui décolle, « largué d’un hélicoptère sans noeud pap’ et smoking sans boussole.[…] A SUIVRE


  • Merci, pour la piste d’info, à ma consoeur Valérie Cado, alors journaliste au Dauphiné Libéré (qui était, également, ma remplaçante à la correspondance Hautes-Alpes de l’ACP, feu Agence Centrale de Presse).
  • [article écrit, en 1989, pour Montagnes Magazine ; commandé par Jean-Michel Asselin et l’autre rédacteur en chef ; refusé ensuite par la nouvelle direction, suite au départ précipité des deux rédacteurs en chef]
  • Rédaction d’autre article, avec un angle un peu différent, sur le sujet pour feu Semaine Hautes-Alpes / Semaine Provence (dernière page), paru en 1989.

Photos, 1989. Jacques Higelin : en concert à Briançon (05) ; saut (accompagné) en parachute, à Tallard (05), tournage de « Higelin s’en-va-t-en rêve


bando Jacques Higelin 1989-1992 © PhI Laicite.fr

bando Jacques Higelin 1989-1992 © PhI Laicite.fr


création, 1989-1992-2018, 7.7.18