Elie Fisel, l’Humanité Laïque

Laïcité & Libre Pensée 04-05 rend un hommage laïque à son fondateur, Elie Fisel, qui vient de s’éteindre. En 1990, cet ouvrier, devenu prof du technique, renouait avec un engagement laïque pour promouvoir et défendre la liberté de penser sa vie : l’humanisme laïque.

Il connaissait dans sa chair le totalitarisme, lui, qui, enfant avait sauté d’un camion pour échapper à l’extermination nazie (ses parents n’avaient pas eu cette chance). La Laïcité, à l’école et dans d’autres lieux de la cité, Elie Fisel n’a cessé de la promouvoir, par l’éducation populaire, et par son engagement social et politique.

Engagé dans le ski de fond, l’apiculture, le cerf-volant, il aimait transmettre ses passions. Dans la vie civique également : dans le syndicalisme, des partis de gauche, des associations (Sos Racisme, etc.) et dans la laïcité qui réunit toutes ces valeurs humaines, il se dépensait sans compter. Son dernier combat a été pour une Europe démocratique, laïque et sociale, avec toute sa passion et toute sa générosité pour façonner un autre monde.

Elie Fisel, avec son humanité active et fraternelle,
a laissé une trace dans notre histoire sud-alpine.