APPEL du 29 juin 2005

Conférence du Presse du Collectif Autre Europe Anti-Libérale, Arles

mercredi 29 juin 2005

Conférence :

Voir aussi les articles de la Provence et de la Marseillaise (éd. d’Arles)
parus quelques jours après à ce point presse

Comme dans près d’un millier de communes s’est créé en janvier dernier à Arles un Collectif pour un NON de gauche et antilibéral au projet de constitution et pour la construction d’une autre Europe.

Le Collectif Arlésien s’est peu à peu élargi et regroupe aujourd’hui aussi bien des citoyens à titre individuel que des groupements associatifs et politiques qui ont réuni leurs énergies et dont la liste suit :
ATTAC, CGT-LA POSTE, CONFEDERATION PAYSANNE, FORUM CIVIQUE EUROPEEN, FSU, LCR, LAÏCITE & LIBRE PENSEE, LAÏQUES FAMILLES-UFAL, MRAP, MRC, PCF, RAS L’FRONT, SUD EDUCATION.

Un Tous Ensemble qui a transcendé les citoyens, partis, organisations en mettant en commun leurs moyens pour expliquer et approfondir le texte du Traité face au rouleau compresseur de la pensée unique, des médias et des principaux partis.

Tous Ensemble, nous avons fait campagne sur le terrain, sur les marchés, avec une dizaine de réunions publiques dans tous les quartiers d’Arles dont une avec des intervenants nationaux et un Appel de 100 personnalités arlésiennes à voter NON.

Un travail civique qui a été récompensé sur Arles, à la fois par la forte participation au scrutin et par les plus de 67 % de « non» au référendum. C’est la victoire de citoyens actifs qui veulent continuer à garder leur stricte indépendance par rapport aux partis politiques tout en voulant l’application des idées contenues dans leur vote antilibéral et européen.

Tous Ensemble nous avons bien travaillé et le Collectif revendique sa part dans ce résultat et cet éveil des consciences, comme il l’a manifesté le 16 juin dernier devant la sous-préfecture à l’occasion de la réunion du Conseil Européen et en remettant une lettre adressée au président Chirac.

Après cette victoire populaire qui a lancé le débat dans toute l’Europe, le Collectif Autre Europe du Pays d’Arles poursuit ses activités en restant ouvert à d’autres participants sans exclusive que l’on ait voté « oui » ou « non » au référendum.

Plusieurs axes de travail ont été définis :

  • Démocratie participative et Institutions
  • Services Public
  • Cahiers de Doléances
  • Emploi Désindustrialisation Délocalisations.

Le Collectif convie les Arlésiens à un Banquet le 14 juillet prochain
(voir photo plus haut).

Un Forum Social et une Université Populaire seront organisés à moyen terme.

Une des préoccupations majeures est de ne pas se cantonner à un club de pensée mais de travailler avec les Arlésiens sur le terrain, dans les cités, les entreprises et les quartiers.

Toujours ouverts aux autres citoyens, en toute indépendance d’avec les partis et organisations ainsi que des alliances et stratégies électoralistes, le Collectif invite citoyens et groupements à le rejoindre.

Nous voulons renouer avec le plaisir de faire de la politique. Nous voulons utiliser notre capacité de cerveau disponible à produire toujours plus de valeur humaine, plus de respect et plus d’espoir.

Collectif Autre Europe

La première rencontre mensuelle des collectifs « 29 mai » (ou autres noms) s’est déroulée au siège de l’Harmonie Estaque-Gare.

Etaient représentés les collectifs d’Aix-en-Provence, d’Aubagne, de Gardanne, de La Ciotat, de Septèmes, du centre-ville de Marseille, du 3e arrondissement de Marseille, des 4e et 5e arrondissements de Marseille, de Marseille Saint-Jérôme, de l’Est de Marseille, l’association Attac Marseille, l’association Ballon Rouge, la fondation Copernic, les Alternatifs, la LCR (Ligue communiste révolutionnaire), le MRC (Mouvement républicain et citoyen), le PCF (Parti communiste français), Rouges Vifs et les Verts pour une autre Europe.

Les représentants des collectifs présents ont convenu de s’associer à un appel lancé par plusieurs organisations politiques de gauche relatif à l’organisation, en début de semaine prochaine, d’un rassemblement en faveur de la défense des services publics en général, de soutien à la lutte des salariés de la Régie des transports marseillais (RTM) en particulier

Ils ont par ailleurs retenu le principe de participer à toutes les initiatives en faveur du maintien et du développement des services publics qui pourraient être programmées le samedi 19 novembre prochain, à Marseille notamment. Les militants qui souhaitent rejoindre la grande manifestation parisienne sont invités à se rapprocher des organisateurs pour faciliter leur déplacement (*).

Il a été souligné l’importance d’une forte présence de représentants des collectifs des Bouches-du-Rhône à la Rencontre nationale des collectifs qui se tiendra les 3 et 4 décembre.

La prochaine Rencontre mensuelle aura lieu le mardi 6 décembre à 18 h 30 (lieu à préciser). Outre un compte rendu à plusieurs voix des travaux des 3 et 4 décembre, il nous reviendra notamment d’examiner une proposition d’action que nous présentera Rémy Jean, militant de la LCR à Aix-en-Provence (il m’adressera sous peu ladite proposition que je vous transmettrai dans les meilleurs délais).

Sachez enfin que le collectif d’Aix-en-Provence met au service de tous son site internet : http://aixagauche.free.fr

(*). Convergence pour la défense et le développement des services publics, confédération Cgt (et dans ce cadre, notamment la Cgt mine énergie, Ud Cgt Paris, Ugff Cgt, Snptte, Snt Cgt, Cgt cheminots, Cgt santé sociaux, Cgt finance…), Fsu (dont Sygma Fsu, Snes, Snuipp…), Union syndicale solidaires (dont Solidaires Paris, Sud éducation, Sud rail, Sud Ptt, Sud santé sociaux…), Union syndicale de la psychiatrie, AC, Action consommation, Aitec, Ancr, Alternative citoyenne Idf, Attac, association « cercle gaulliste international», Bien public à l’échelle mondiale, Collectif du 29 mai, Collectif « La santé n’est pas une marchandise », Comité Valmy, Cngr, Emancipation, Fondation Copernic, Ligue des droits de l’homme, Mouvement national des chômeurs et des précaires, Réseau collectivités « hors Agcs », Survie, Sauvons la recherche, conseil général de Seine-Saint-Denis, majorité du conseil général de la Creuse (Ps, Pcf, divers gauche), UFAL-Familles Laïques, Union nationale retraités personnes âgées , Le cactus/la gauche, Les Alternatifs, Lcr, Mars, Mrc, Prs, Ps, Pcf, Pcof, les Verts, Convention européenne de Liège pour les services publics, Collectif service public Haute Corse…